Bienvenue ! Vous pouvez nous appeler au 01 45 32 00 20 ou nous envoyer un mail à info@cerene-education.fr

Enfant dys, comprendre la double tâche, l’exemple de la lecture

Pour chacun, les capacités attentionnelles sont limitées : on ne peut faire deux choses à la fois efficacement lorsque les deux tâches ne sont pas encore automatisées. Par exemple pour le lecteur débutant, la technique de lecture est encore coûteuse, demande des ressources attentionnelles importantes, comme lorsqu’on apprend la conduite.

Lire et comprendre créent donc une surcharge cognitive exorbitante. L’enfant va s’assurer que sa lecture est précise, mais, cela consommera l’essentiel de ses ressources, ce qui laissera peu/pas de place à la tâche de compréhension.  C’est normal, c’est une étape obligée, qui vise à maîtriser la technique de lecture, qui en quelques limitera sa capacité de compréhension simultanée. Parallèle de l’apprentissage de la conduite ?

En principe, l’enfant va rapidement maîtriser la technique de lecture, automatisera cette mécanique, et libérera des ressources pour accéder au sens. Il va devenir un lecteur expert.

Pour l’enfant dyslexique, cette automatisation reste limitée : il peine à déchiffrer, toutes ses ressources restent mobilisées pour cette étape initiale… rendant très difficile et aléatoire l’accès au sens. 

Prochain article :
Aide au travail : Que faire spécifiquement pour les enfants ayant des troubles de la lecture et ou de graphisme ? (dyslexie et / ou dysgraphie)